Comme j’aime … ou pas !

Logo_comme_j'aime

Comme j’aime, qu’est-ce que c’est ?



comme j'aime-welshSuite à un bombardement médiatique intensif (vous avez réussi à échapper à leurs pubs vous ?) et à un désir de perdre quelques kilos accumulés au fil des welshs et des sandwiches au filet américains, je me suis laissée tenter par le programme comme j’aime.

J’ai donc visité leur site pour y glaner des informations.

Des promesses alléchantes

Comme j’aime nous met l’eau à la bouche en nous assurant que trois repas par jour nous seront fournis, ce qui nous permettra de contrôler notre apport calorique tout en nous régalant.

Quelle merveille ! Plus de corvée de courses, plus de casse tête pour les menus de la semaine ! Tout arrivera à la maison par magie (ou presque). Je suis emballée. Je n’aime pas du tout traîner dans les supermarchés, et je manque cruellement d’imagination culinaire. En plus, les plats sont réchauffables au micro-ondes. Adieu vaisselle !

Pour compléter ce programme, comme j’aime vous propose l’aide d’un coach personnel au téléphone. Super, je signe où ?

Les programmes

3 programmes sont disponibles selon la perte de poids souhaitée ou l’activité physique que l’on pratique :

Basic (à partir de 84 euros par semaine),

Equilibre (à partir de 87 euros par semaine)

Dynamique (à partir de 97 euros par semaine)

Ouille … mon enthousiasme se refroidit. Les tarifs sont très élevés. Mais on nous offre une semaine d’essai gratuite. Si elle ne nous convient pas, il suffit de renvoyer les repas des trois semaines restantes encore scellés (évidemment !) pour être remboursé.

Allez, je me lance !

Réception du colis

Lors de mon inscription, une conseillère m’a appelée pour mettre en place un suivi téléphonique. Cette dame, charmante au demeurant, m’a prévenue qu’il faudrait que je change quelques habitudes de vie : pas d’alcool (pas de problème pour moi), suivre strictement le programme (ok, c’est bien mon projet) et faire deux heures de sport minimum par semaine. Là, je suis moins motivée, mais je promets d’essayer.

comme j'aime colis

Mon colis arrive 48 heures plus tard.

C’est un monstre qui pèse une tonne !

Mais il est joli et tout est bien rangé à l’intérieur.

Les petits déjeunes (du muesli en l’occurrence) sont en bleu

Les déjeuners sont en jaune

Les dîners, composés d’un potage et d’un plat, sont en rose

Il y a aussi des produits laitiers en poudre accompagnés de leur shaker et des compotes.

Le colis contient aussi un guide papier , 3 tableaux de bord pour noter vos résultats, vos résolutions et vos bons réflexes, et enfin un dépliant avec les menus de la semaine afin de savoir quand on mange quoi.

Et c’est parti !

Pleine de confiance, j’attaque mon premier petit déjeuner. Le muesli est bon, mais la portion est vraiment petite. J’arrose consciencieusement le tout de lait écrémé, et je me sens très fière de moi.

comme j'aime déceptionA midi, je me saisis de mon premier plat, et là, c’est le drame. Le contenu me rappelle de bien tristes souvenirs de cantine. La dinde aux cinq légumes nage dans une sauce peu appétissante. L’ensemble a peu de goût. Je finis courageusement mon plat, je me dis que ça ira mieux au suivant et je passe à la compote qui est très bonne. Ouf !

Pour la collation, j’ai droit à une barre de céréales avec du chocolat au lait qui me remonte un peu le moral. Mais j’ai faim. Les portions sont vraiment petites.

Le dîner m’achève. Le poulet basquaise est à pleurer. Pas de goût, une texture désagréable, je ne le finis pas malgré ma faim.

Ce premier jour me déçois beaucoup, mais je décide de donner une chance au reste.

Je ne ferai pas durer le suspens plus longtemps, rien n’a pu sauver le programme comme j’aime. 

 

Verdict

comme j'aime toquePar acquis de conscience, j’ai goûté tous les plats. C’est fade, triste à pleurer, voire franchement pas bon. Les portions sont bien trop congrues et j’ai arrêté le troisième jour. Les compotes et les barres de céréales sont plutôt bonnes. Par contre, les chocolats au lait en poudre sont tout simplement atroces. Cela m’a rappelé les grandes heures de slimfast. Aucun intérêt, sinon de susciter des nausées.

En résumé, sous des apparences idéales, comme à la maison est un programme très cher qui propose des plats de qualité très médiocre.

Je pense qu’on maigrit surtout parce que l’on est affamé, entre les quantités minuscules et le goût aux abonnés absents.

De plus, l’intérêt pédagogique est plus que limité car on n’apprend pas à bien se nourrir, seulement à ouvrir des boîtes et des sachets.


Je n’ai même pas testé le coaching téléphonique car j’ai trouvé inutile de poursuivre l’expérience, contrairement au régime natur’house qui m’avait plutôt bien réussi.

Et vous ? Vous avez testé comme à la maison ? Vous avez réussi à tenir un mois entier ? Venez partager votre expérience avec nous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Miss Tcharafi

Mi-femme, mi-cyborg, je jongle entre Hi-Tech, littérature et cosmétiques. J'ai un avis sur tout et je le partage volontiers, d'autant plus que j'ai toujours raison. Mon but ultime est d'être Terminator avec du gloss.

Un commentaire

  1. Joly   •  

    Il est évident que tout ceci est une énorme Arnaque,et on peut se demander qui sont les escrocs derriére qui se font des millions ( pour payer autant de pub, c’est clair) pour que personne n intervienne et que nous soyons matraqués par leurs pubs de débiles! Des politiques , des médias , des médecins??????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.